“Me voici fraîchement revenue tout droit du Cap Vert, où j’ai eu le privilège plus que sanitaire, de me trouver sur l’Ile de Sal à Santa Maria, avec mon neveu Sayasith âgé de 17 ans, et donc avec l’impossibilité de rentrer en France depuis le 20 mars, arrivés la semaine précédente.

Nous étions si loin de chez nous, de nos foyers, de nos familles, de nos amis, de notre confort occidental et de tant d’autres choses, hélas si “matérielles”.
Et en même temps, si loin de la France qui souffrait, où beaucoup trop de personnes mouraient ou s’essoufflaient de ce confinement causé par le virus, selon les échos reçus d’outre mer.

Tandis que beaucoup de français attendent le déconfinement du 11 mai avec impatience, je n’attendais qu’une seule chose depuis 6 semaines sans connaître de date réelle d’un retour après une succession d’annulations et de suspension de vols qui était timidement annoncés pour juillet.
Je souhaitais pouvoir à mon tour connaître le confinement en étant “chez moi”, dans mon “cocon”, et plus que tout, être entourée de mon intérieur, qui permet de se tourner vers soi même avec tout ce temps si précieux, pour soi…

Et la Vie en a choisi autrement, m’offrant une aventure avec un adolescent à mes côtés, en étant vraiment face à moi même, avec un éloignement de tous mes proches, de toutes mes habitudes, de mon environnement confortable et le sentiment de solitude parfois face à notre situation et la peur du virus bien sûr…

Une belle aventure malgré tout, qui inévitablement me permettait de “faire le choix” d’accueillir et d’accepter ce chemin qui se présentait à moi, comme un cadeau, sur cette Terre inconnue au milieu de l’océan Atlantique.

C’est là que l’on ne peut que percevoir que le temps n’existe pas réellement, qu’il se distord au delà du mental. Et que nous pouvons « aller bien » si nous le décidons vraiment, intrinsèquement…

Nous avons pu découvrir une île très pauvre, mais si riche car remplie de Lumière avec un peuple souriant, respirant une énergie rayonnante, vibrante, vivant pourtant dans des conditions souvent difficiles en plus du confinement.

Nous avons choisi de vivre un confinement-temps avec une philosophie d’«Acceptation » de ce qui « est » et surtout de grande « Gratitude », car nous nous trouvions sur une île où il n’y avait pas de cas de Covid 19 🙏
Le Monde entier est touché et la minuscule île où nous nous trouvions était « intouchable »?
Quel honneur d’avoir trouvé notre « juste place ». Merci l’Univers 🙏
Donc un grand point d’honneur à ne pas nous plaindre de notre situation.

Merci la Vie qui m’a orientée pour choisir cette destination inoubliable, de découverte, de partage, de frugalité et de générosité humaine malgré l’adversité qui touche toute l’Humanité, de vivre une expérience initiatique à tellement de niveaux différents.

Enfin, après avoir reçu l’information d’un rapatriement sanitaire de Sal vers Paris à la dernière minute le samedi 2 mai à 11h, nous avons fait le choix de prendre nos valises, de quitter notre “chez nous de confinement”, laisser derrière nous notre deuxième maison depuis 44 jours, pour nous envoler dans une sorte d’urgence, car en moins de 24h nous réalisions ce retour en France devenu si palpable, lorsque nous touchions de si près le sol français le dimanche 3 mai à 9h.

Et quel atterris-sage!
Nous allons avoir besoin de temps encore (qui n’existe pourtant pas), pour reprendre le cours de notre Vie, où nous l’avions laissée 7 semaines auparavant.

Inévitablement, avec tout ce que nous avons vécu là bas, nous ne pouvons revenir que différents, après un voyage si fort et si vibrant, qui nous a permis d’élever nos Âmes. Un Voyage où nous avons décidé d’aller bien malgré tout chaque jour, car nous avions cette chance d’être en bonne santé.

Aussi bien mon neveu adolescent que moi même, en tant qu’humbles êtres humains tout simplement, nous sommes revenus remplis d’émotions, riches d’expériences et de gratitude de notre aventure Cap Verdienne✨

Alors mon inspiration du jour que je souhaite partager avec vous Citoyens de la Terre, serait celle ci :

“La Solitude n’est pas l’absence de compagnie, mais le moment où notre âme est libre de converser avec nous même et ainsi nous aider à décider de nos vies, dans l’acceptation qui est la clé de Tout, la gratitude et la paix intérieure.

Apprenons à créer des temps de calme intérieur, pour pouvoir entendre ce que notre corps et notre âme veulent nous dire 

Contactez-moi

Après la fin de ma quatorzaine d’isolement français, je serais disponible pour vous recevoir :

Marina So – Coach de vie et Hypnothérapeute – 06 20 09 30 83

eget elit. sit dolor dictum venenatis, consectetur mi, Phasellus pulvinar adipiscing quis
Inscrivez-vous à la Newsletter du Centre O

Inscrivez-vous à la Newsletter du Centre O

Rejoignez notre newsletter pour recevoir les dernières news du Centre O et de l'équipe !

You have Successfully Subscribed!